Le Dîner en Blanc de Paris

27 ans de chic et de savoir vivre

Avec quelques amis, François Pasquier a lancé le Dîner en Blanc en 1988, qui ne comptait à l’époque qu’une poignée de participants. Le but de cet événement éphémère est de rassembler les Parisiens autour d’un banquet où chacun tâchera d’apporter son repas, son mobilier et son savoir vivre : tenues blanches élégantes de rigueurs, bonnes manières et rencontres chics sont au programme. Le lieu tenu secret jusqu’à la dernière minute n’a pas arrêté les participants qui se réunissent désormais à plus de 15000 chaque année dans des lieux prestigieux de la capitale tels que les Champs-Elysées, le Louvre ou la place de la Concorde.


og-picture

Déroulement d’un pique-nique convivial

Une fois prévenus de l’endroit et de l’heure du rendez-vous, le débarquement des invités se fait en même temps, sous les consignes de plusieurs Chefs qui leur indiquent le lieu précis où s’installer. Ils peuvent alors monter leurs tables et déplier leurs chaises, puis attendent que toute la rangée de tables soit prête avant de s’installer, savoir-vivre oblige. Lorsque tout est prêt, les invités agitent une serviette blanche indiquant que toute l’installation s’est déroulé sans encombre : c’est l’ouverture. Chacun pourra alors profiter et partager les bons plats qu’ils auront cuisinés, en restant assis jusqu’à la dernière bouchée, et dont l’alcool fort et la bière sont prohibés. Vient ensuite le moment magique où les invités allument un cierge déclarant l’ouverture de la piste de danse, dont ils profiteront un instant avant de tout nettoyer et de laisser un endroit aussi propre qu’ils l’ont trouvé.

 

Un succès qui s’exporte

Né à Paris, ce concept a commencé à s’exporter notamment au Canada et à New York. L’équipe d’amis s’est aujourd’hui agrandie avec des acteurs majeurs professionnels composés d’une quinzaine de personnes afin de promouvoir et d’organiser ces événements outre Atlantique. Mais aujourd’hui, au delà de la bande de copain, l’événement est présent dans le monde entier, de Johannesburg à Los Angeles en passant par Haïti et Mexico.

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *